Left Retour à la boutique

Commande

Votre panier est vide

🎁 -10% en s'abonnant à la newsletter 📦 Livraison offerte dès 60€
Brassière de sport pour le Yoga

Cancer du sein : pourquoi l’activité physique est essentielle ?

La pratique régulière d'une activité physique est essentielle pour maintenir une bonne santé et réduire les risques de cancer1. Cependant, pour les femmes ayant développé un cancer du sein, la pratique sportive peut s'avérer difficile et nécessiter une protection particulière. En effet, les mouvements répétitifs et les chocs peuvent causer des douleurs et des blessures à la poitrine2. Dans cet article, nous allons vous donner quelques conseils pour protéger votre poitrine pendant la pratique sportive, notamment après un cancer du sein.

Après un cancer du sein, il est important de prendre certaines précautions lors de la pratique d'une activité physique. Avant toute reprise d’activité sportive, consultez un professionnel de santé. Il est recommandé de consulter son médecin spécialisé en oncologie et/ou en sport pour obtenir des conseils personnalisés. Il est également important de commencer progressivement et d’écouter son corps, en évitant les mouvements brusques ou les exercices qui pourraient solliciter excessivement la zone traitée. Enfin, il est essentiel de porter une attention particulière à l’apparition de symptômes tels que la douleur, l’enflure ou les changements dans la mobilité du bras, et de les signaler immédiatement à son médecin.

 

L’importance du sport après un cancer du sein

Importance de la pratique sportive pour la santé

L’activité physique est d’une grande importance pour les femmes qui ont surmonté un cancer du sein. En effet, une pratique régulière permet de réduire les risques de récidive3, mais également d’améliorer la qualité de vie en réduisant les effets secondaires du traitement tels que la fatigue, l’anxiété ou encore la dépression4. De plus, l'exercice physique permet de maintenir une forme raisonnable, ce qui est essentiel pour prévenir l'apparition de certains cancers et réduire les risques de maladies cardiovasculaires5. Il est donc recommandé de pratiquer une activité physique régulière et adaptée après un cancer du sein, en prenant soin de bien protéger sa poitrine pendant l'exercice,
avec un soutien-gorge adaptés6 notamment.

 

Difficultés pour les femmes ayant développé un cancer du sein

Les femmes souffrant d'un cancer du sein peuvent rencontrer plusieurs difficultés lors de la pratique sportive, notamment :

  • Les douleurs7 : Certaines femmes peuvent éprouver des douleurs, des raideurs ou une sensibilité accrue au niveau de la poitrine et de l'aisselle après une intervention chirurgicale ou une radiothérapie, ce qui peut rendre la pratique sportive inconfortable.

  • Les lymphœdèmes : Les femmes ayant subi une intervention chirurgicale au niveau des ganglions lymphatiques axillaires peuvent développer un lymphœdème8, qui se manifeste par un gonflement du bras et de la poitrine.

  • Le choix du soutien-gorge : L’inconfort de certaines brassières peut être un frein important à la pratique d’une activité physique régulière pour les femmes souffrant d’un cancer du sein.9 

L’activité physique adaptée, idéale pour la prise en charge du cancer du sein

De nombreuses activités sportives peuvent être adaptées pour les personnes en rémission, notamment du cancer du sein.

Il est désormais possible pour le médecin traitant de prescrire de l'Activité Physique Adaptée10 (APA) en précisant les objectifs recherchés, tels que la lutte contre la fatigue ou l'amélioration de l'humeur, ainsi que les contre-indications propres à chaque patient.

Les clubs sportifs proposant ces disciplines ont des éducateurs formés à la pratique du sport-santé, chargés de concevoir des protocoles d'entraînement et de remise en forme adaptés à chaque cas particulier. Les frais liés à ces activités, souvent abordables, peuvent parfois être pris en charge par les mutuelles ou les collectivités locales11.

 Les patients qui participent à ces activités adaptées rapportent des bénéfices tant sur le plan physique (comme l'amélioration de l'autonomie et de l'endurance) que sur le plan psychosocial (lutte contre l'isolement, amélioration de l'estime de soi12). Ces activités sportives offrent ainsi un large éventail d'avantages pour les personnes en rémission, contribuant à leur bien-être global.

 

Choisir le bon soutien-gorge de sport

Importance du choix d'un soutien-gorge adapté

Le choix d'un soutien-gorge de sport adapté est particulièrement important pour les femmes qui pratiquent une activité physique régulière, mais également pour les femmes souffrant d'un cancer du sein. En effet, les mouvements répétés pendant l'exercice peuvent causer des douleurs et des tensions musculaires, en particulier pour les femmes ayant subi une mastectomie ou une chirurgie conservatrice du sein13.

Caractéristiques d'un bon soutien-gorge de sport

Un maintien et un soutien optimal : Un soutien-gorge de sport doit être conçu pour maintenir fermement les seins en place pendant l'exercice, minimisant ainsi les mouvements excessifs et les douleurs associées. Pour trouver le bon niveau de maintien en fonction de votre activité physique, n’hésitez pas à consulter notre guide des brassières de sport.

Une conception sans armatures : Les soutien-gorge de sport sans armatures participent à la réduction des frottements et à l’ irritation de la peau, et sont donc recommandés pour les femmes ayant une peau sensible. Par exemple, notre brassière FEEL BRA est très confortable et sans armatures.

Des bretelles larges et ajustables : Des bretelles plus larges et ajustables, comme celles de notre brassière Top’ Strap X Back ou Eaz’ip Evolution, répartissent mieux le poids des seins, offrant ainsi un soutien supplémentaire.

Des matériaux respirants et évacuant l'humidité : Les soutiens-gorge de sport fabriqués à partir de matériaux respirants et qui favorisent l’évacuation de la transpiration, comme le polyester par exemple, permettent plus de confort pendant l'exercice.

Une coupe adaptée à la morphologie : Les soutiens-gorge de sport doivent être choisis en fonction de la morphologie de la femme, pour s'assurer qu'ils offrent un maintien et un confort optimal.

Quelques conseils pour choisir le bon soutien-gorge de sport

Connaître votre taille : Il est important de connaître votre taille de soutien-gorge de sport, car un soutien-gorge mal ajusté peut causer des douleurs et des tensions musculaires. Prenez le temps de mesurer votre tour de poitrine et votre tour de dos pour trouver la taille qui vous convient.

Opter pour un maintien élevé : Pour les femmes ayant une poitrine plus importante, il est recommandé de choisir un soutien-gorge de sport offrant un maintien élevé, comme notre brassière de sport Eaz’ip Evolution, pour minimiser les mouvements excessifs et les douleurs associées.

Essayer : Il est important d'essayer différents modèles et tailles de soutien-gorge de sport avant d’adopter un soutien-gorge de sport. Essayez de sauter ou de courir (sauf en cas de contre-indication de votre professionnel de santé) avec le soutien-gorge pour vous assurer qu'il offre un soutien et un confort optimal.

 

Éviter les mouvements brusques et les sports de trop forte intensité

Risques de mouvements brusques pour la poitrine

Lorsque les seins ne sont pas soutenus de manière adéquate pendant une activité physique, les mouvements brusques peuvent entraîner des douleurs et des tensions musculaires14. Un soutien-gorge de sport adapté diminue les mouvements de la poitrine et permet de réduire la sensation d’inconfort15

A noter que l'inconfort du soutien-gorge, en particulier le serrage de la bande du soutien-gorge, est un des principaux obstacles à la participation à une activité physique pour les femmes vivant avec un diagnostic de cancer du sein16.

Les femmes pratiquant une activité physique intense sans soutien-gorge de sport approprié peuvent également développer une condition appelée "ptose mammaire", dans laquelle les seins perdent leur fermeté et leur position normale sur la poitrine17. Il est donc crucial de choisir un soutien-gorge de sport adapté pour maintenir les seins en place et minimiser les mouvements excessifs pendant l'exercice.

Marine Chalaye est une éducatrice sportive qui a reçu la certification Sport Après Cancer de la CAMI. Cette association développe des programmes d'activité physique thérapeutique pour permettre à des milliers de patients touchés par un cancer d’être pris en charge pour limiter les effets indésirables des traitements18. Elle nous livre ses conseils dans cet article :

Privilégier les activités physiques à faible impact

« Voici quelques exemples d'activités à faible impact qui peuvent aider à protéger la poitrine pendant l'exercice (sauf si contre-indication de votre médecin) :
  • La marche rapide : La marche rapide est une activité à faible impact qui offre de nombreux avantages pour la santé cardiovasculaire et la santé mentale. Elle est également moins susceptible de causer des mouvements brusques de la poitrine.

  • Le yoga : Le yoga est une pratique à faible impact qui peut aider à renforcer les muscles du corps tout en améliorant la flexibilité et la relaxation.

  • La natation : La natation est un excellent exercice pour l'ensemble du corps qui est également à faible impact, car la flottabilité de l'eau réduit le stress sur les articulations et la poitrine.

  • Le cyclisme en salle : Le cyclisme en salle est une activité à faible impact qui offre un excellent entraînement cardiovasculaire, tout en minimisant les mouvements brusques de la poitrine.

  • Le Pilates : Le Pilates est une pratique à faible impact qui met l'accent sur le renforcement du corps et l'amélioration de la posture, sans causer de stress excessif sur les articulations et la poitrine. »

Les exercices à éviter en cas de cancer du sein

« Il est recommandé d'éviter les exercices physiques à fort impact pour protéger la poitrine pendant l'effort, car ils peuvent causer des mouvements brusques qui peuvent endommager les tissus et les ligaments de la poitrine. Voici quelques exemples d'exercices à éviter :

  • Corde à sauter : Le saut à la corde est un exercice à fort impact qui peut causer des mouvements brusques de la poitrine et des douleurs.

  • Les exercices de saut : Les exercices de saut, tels que les squats sautés ou les fentes sautées, peuvent causer des mouvements brusques de la poitrine et des douleurs.

  • Les exercices de boxe : Les mouvements rapides et saccadés de la boxe peuvent causer des mouvements brusques de la poitrine, ce qui peut entraîner des douleurs et des tensions musculaires.

  • Les sports de contact : Les sports de contact, tels que le football ou le rugby, peuvent causer des impacts brutaux qui peuvent endommager les tissus et les ligaments de la poitrine.

  • Les exercices de rebondissement : Les exercices de rebondissement, tels que les rebonds de balles, peuvent causer des mouvements brusques de la poitrine et des douleurs.

En évitant ces exercices à fort impact, il est possible de minimiser les risques de douleurs et de tensions musculaires dans la poitrine, tout en protégeant la santé à long terme de cette zone sensible. »

Signature Marine Chalaye Experte Trail Running

L'adoption d'un mode de vie actif est une mesure préventive précieuse pour la préservation de notre santé globale, tant physique que mentale.

Protéger sa poitrine pendant l'effort est essentiel pour éviter des douleurs et des lésions, surtout après un cancer du sein. Il est important de choisir un soutien-gorge de sport adapté, de pratiquer des activités à faible impact et de suivre les conseils de votre médecin. Avec ces précautions, les femmes peuvent continuer à profiter des bienfaits de l'activité physique tout en prenant soin de leur santé et de leur bien-être.

Sources :

1. McTiernan A, Friedenreich CM, Katzmarzyk PT, Powell KE, Macko R, Buchner D, Pescatello LS, Bloodgood B, Tennant B, Vaux-Bjerke A, George SM, Troiano RP, Piercy KL; 2018 PHYSICAL ACTIVITY GUIDELINES ADVISORY COMMITTEE*. Physical Activity in Cancer Prevention and Survival: A Systematic Review. Med Sci Sports Exerc. 2019 Jun;51(6):1252-1261. doi: 10.1249/MSS.0000000000001937. PMID: 31095082; PMCID: PMC6527123.

2. Université de Portsmouth – Groupe de recherche pour la santé des seins

3. Maumy L, Salakos E, Rocher G, Al Mamari T, Bonneau C, Elies A, Neuzillet C, Rouzier R. Activité physique après diagnostic de cancer du sein et survie : revue de la littérature [Physical activity after breast cancer diagnosis and survival: A systematic review]. Bull Cancer. 2020 Oct;107(10):1042-1055. French. doi: 10.1016/j.bulcan.2020.06.013. Epub 2020 Sep 22. PMID: 32977937.

4. Prescription d’activité physique et sportive Dépression – Haute Autorité de Santé – Juillet 2019

5. Nusselder WJ, Franco OH, Peeters A, Mackenbach JP. Living healthier for longer: comparative effects of three heart-healthy behaviors on life expectancy with and without cardiovascular disease. BMC Public Health. 2009 Dec 24;9:487. doi: 10.1186/1471-2458-9-487. PMID: 20034381; PMCID: PMC2813239.

6. Gho SA, Steele JR, Munro BJ. Is bra discomfort a barrier to exercise for breast cancer patients? Support Care Cancer. 2010 Jun

7. Laëtitia Deschamps. L’activité physique et le cancer du sein. Gynécologie et obstétrique. 2020. ffdumas-03219574f

8.  Martínez-Jaimez P, Armora Verdú M, Forero CG, Álvarez Salazar S, Fuster Linares P, Monforte-Royo C, Masia J. Breast cancer-related lymphoedema: Risk factors and prediction model. J Adv Nurs. 2022 Mar;78(3):765-775. doi: 10.1111/jan.15005. Epub 2021 Aug 7. PMID: 34363640.

9.  Gho SA, Munro BJ, Jones SC, Steele JR. Exercise bra discomfort is associated with insufficient exercise levels among Australian women treated for breast cancer. Support Care Cancer. 2014 Mar;22(3):721-9. doi: 10.1007/s00520-013 2027-9. Epub 2013 Nov 6. PMID: 24193222.

10. Cancer du sein, Vidal Recos, 10/2021

11. https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/preserver-son-autonomie-s-informer-et-anticiper/preserver-son-autonomie-et-sasante/
prescription-de-lactivite-physique-adaptee

12. Courneya KS, Segal RJ, Mackey JR, Gelmon K, Reid RD, Friedenreich CM, Ladha AB, Proulx C, Vallance JK, Lane K, Yasui Y, McKenzie DC. Effects of aerobic and resistance exercise in breast cancer patients receiving adjuvant chemotherapy: a multicenter randomized controlled trial. J Clin Oncol. 2007 Oct 1;25(28):4396-404. doi: 10.1200/JCO.2006.08.2024. Epub 2007 Sep 4. PMID: 17785708.

13. Laëtitia Deschamps. L’activité physique et le cancer du sein. Gynécologie et obstétrique. 2020. ffdumas-03219574f

14. Milligan A, Mills C, Scurr J. The effect of breast support on upper body muscle activity during 5 km treadmill running. Hum Mov Sci. 2014 Dec;38:74-83. doi: 10.1016/j.humov.2014.06.001. Epub 2014 Sep 23. PMID: 25255202.

15. Juliane Cristina Leme, Luiza dos Santos Banks, Yasmim Barbosa dos Reis, Jefferson Rosa Cardoso, Mario Hebling Campos, Paulo Roberto Pereira Santiago, Felipe Arruda Moura, Sports bra but not sports footwear decreases breast movement during walking and running, Journal of Biomechanics, Volume 111, 2020.

16. Gho SA, Steele JR, Munro BJ. Is bra discomfort a barrier to exercise for breast cancer patients? Support Care Cancer. 2010 Jun

17. Scurr JC, White JL, Hedger W. Supported and unsupported breast displacement in three dimensions across treadmill activity levels. J Sports Sci. 2011 Jan;29(1):55-61. doi: 10.1080/02640414.2010.521944. PMID: 21077006.

18. https://sportetcancer.com/qui-sommes-nous

Course à pied : comment courir plus vite et augmenter sa VMA ?

Course à pied : comment courir plus vite et augmenter sa VMA ?

Comment courir plus vite et augmenter sa VMA (Vitesse Maximale Aérobie) ? Découvrez nos conseils et plan d'entrainement.

Voir plus
Exercices de kiné pour inflammation du genou

Activité physique et inflammation : Peut-on continuer de faire du sport ?

Peut-on faire du sport avec une inflammation ? Sébastien Defoor, masseur-kinésithérapeute de l' Equipe de France de Hockey sur Glace, vous répond.

Voir plus
coureurs préparant le marathon

Préparer son Premier Marathon : Conseils et Programme d'Entrainement

Découvrez les clés pour atteindre cet objectif ultime et embarquez dans un programme d'entraînement sur 16 semaines avec nous.
Voir plus